Intubation aux Urgences

La gestion des voies aériennes aux Urgences

Partie 1 : Approche initiale Traditionnellement associée à l’anesthésiologie, l’intubation orotrachéale s’est vue au cours de ces 30 dernières années réattribué un garant par la médecine d’Urgence. Ce phénomène, qui a débuté en terre anglo-saxonne dès 1979 (reconnaissance de l’ACEP), est le résultat de plusieurs facteurs et une réponse à l’augmentation de l’activité aux Urgences. En terre helvète, cet aspect de la médecine aigue reste pour l’instant mainmise par nos confrères d’anesthésiologies, mais certains centres, face … Read more…

Preoxygenation et ventilation lors d’une ISR aux Urgences: dogma….lyse?

Lors d’une récente revue de la littérature en vue de l’introduction de notre checklist d’intubation, je suis tombé sur une récente étude prospective multi-centre par l’équipe de Casey et al renforçant l’utilité d’une ventilation péri-induction. Et si un nouveau dogme venait à tomber ? La ventilation post-induction pré-intubation aurait-elle été injustement bannie du processus ? Nous allons ici revoir l’évidence jusqu’à ce jour, puis nous discuterons d’une approche standardisée pour l’intubation aux Urgences, chez des … Read more…

Agitation aux Urgences: une revue pour le clinicien

Quelle que soit votre profession, si vous travaillez aux Urgences, vous aurez surement déjà été confronté à des menaces ou une agression verbale. Statistique peu rassurante, environ 40% d’entre nous auront au cours de notre carrière eu affaire à une agression physique de la part de patient. Je vais tenter de revoir avec vous ici les causes d’agitation fréquemment vu aux urgences, et partager avec vous une approche à ces patients, et vous présenter un … Read more…

Sédation et estomac vide : vous prendrez bien encore une part de gâteau ?

Ô joie et fantasme, voici venue l’heure d’une nouvelle dogmalyse? Que dites-vous ? Qu’en tant que trieur et qu’urgentiste, vous êtes également réjouis par cette nouvelle ? Adieu le phénomène de laisser Patient X souffrir inutilement et s’inflammer encore plus avec son épaule luxée simplement parce qu’il a mangé un berlingot 1 heure avant de venir, ou encore laisser Patiente Y en TSV stable sans électrocardioversion suite à un échec médicamenteux parce qu’elle a bu … Read more…